8 façons d’aider un chien atteint de démence


Une jeune femme souriante aux cheveux rouges et à la veste bleue est assise à côté d'un labrador doré sur les rives du lac Priest. Priest Lake, Idaho.

(Crédit photo: Getty Images)

Les chiens vieillissent. C’est ce qui se passe lorsque nous prenons soin de nos chiots, prêtons attention à leur santé et à leur bien-être, et faisons tout ce que nous pouvons pour augmenter leur longévité.

Nous voulons passer autant d’années que possible avec nos chiens et nous assurer que ces années soient aussi complètes et heureuses que possible. Cela signifie, cependant, que nos chiots seniors sont plus susceptibles d’atteindre le point où ils souffrent de conditions médicales liées à l’âge, y compris la «démence de chien».

Le dysfonctionnement cognitif canin, ou CCD, est similaire à la maladie d’Alzheimer chez l’homme, et il a tendance à apparaître chez les chiens plus âgés à mesure que le cerveau vieillit. Les symptômes peuvent être déchirants, mais il existe des moyens d’aider à traiter votre chien, de le mettre à l’aise et d’améliorer son état.

Les signes de CCD chez le chien peuvent inclure:

  • cycles de sommeil perturbés ou inhabituels
  • changements de personnalité
  • comportement inhabituel ou changements de comportement normal
  • accidents à domicile
  • aboyer sans raison
  • se perdre dans des endroits familiers
  • anxiété
  • agir plus retiré
  • ne pas répondre aux commandes familières ou à leur propre nom

Si votre chien rencontre ces problèmes, vous devez consulter votre vétérinaire, car d’autres conditions médicales peuvent partager ces symptômes. Si votre chien reçoit un diagnostic de CCD, vous devriez demander à votre vétérinaire quelles mesures vous pouvez prendre pour le rendre plus confortable et lui fournir un traitement.

La démence peut être individuelle pour chaque chien et dépend souvent du degré d’avancement de la maladie, donc travailler avec votre vétérinaire pour formuler un plan approprié. Voici quelques moyens d’aider votre chien atteint de démence dont vous devriez parler avec votre vétérinaire.

1. Respectez une routine

Chien affamé, manger de la nourriture peut

(Crédit photo: Getty Images)

L’un des principaux symptômes de la démence chez le chien est la désorientation. Le respect d’un calendrier peut aider à réorienter les chiens, ce qui peut aider à prévenir l’aggravation d’autres symptômes, comme l’anxiété.

Essayez de vous réveiller à la même heure chaque jour, respectez un horaire d’alimentation, sortez à la même heure et allez vous coucher à la même heure raisonnable.

Il peut être difficile de respecter le calendrier si votre vie n’est pas aussi prévisible, et cela peut également être interrompu si le sommeil de votre chien est perturbé. Cependant, développer une routine à laquelle vous et votre chien pouvez vous tenir aidera à réduire la confusion de votre chien, alors faites de votre mieux.

2. Demandez à votre vétérinaire au sujet des médicaments

Il existe certains médicaments qui peuvent aider à traiter le CCD et ses symptômes.

L’anipryl, également connu sous le nom de sélégiline ou chlorhydrate de sélégiline, est un médicament qui traite la maladie de Cushing chez le chien, mais il a également été efficace dans le traitement de la démence. De nombreux chiens voient même une amélioration de la fonction cognitive.

Votre vétérinaire peut également discuter de somnifères ou de médicaments anti-anxiété pour traiter certains des symptômes associés à la maladie.

3. Essayez des suppléments naturels

Un golden retriever senior reçoit une pilule sur une cuillère avec du beurre d'arachide. Le beurre d'arachide est souvent utilisé pour masquer le goût de la pilule.

(Crédit photo: Getty Images)

Il existe de nombreux suppléments naturels qui traitent les symptômes du CCD sans certains des effets secondaires potentiels des médicaments, et votre vétérinaire peut vouloir explorer ces options.

La mélatonine, par exemple, est un supplément qui peut aider à réduire l’agitation nocturne, également appelé «coucher du soleil», et à améliorer les cycles de sommeil.

L’huile de coco s’est avérée avoir de nombreux avantages pour la santé, y compris l’amélioration de la fonction cognitive. Les oméga-3 ont des propriétés similaires pour la santé, tout comme de nombreux aliments et suppléments qui contiennent des antioxydants, comme le curcuma.

Certains vétérinaires recommandent même l’huile de canabidiol (CBD). Ce sont toutes des options que vous devriez discuter avec votre vétérinaire.

4. Réduisez l’anxiété

L’anxiété est un symptôme inquiétant de démence, et il existe plusieurs façons de la gérer.

Les routines, les médicaments et les suppléments peuvent tous être efficaces, mais il existe également d’autres options qui peuvent être efficaces. Certains propriétaires de chiens ne jurent que par l’acupuncture, l’aromathérapie et même la musicothérapie pour garder leurs chiens calmes.

Les thundershirts peuvent aider certains chiens, tout comme les promenades régulières et l’exercice modéré.

Gardez simplement à l’esprit les préférences de votre chien. Si un nouveau type de thérapie est introduit, il peut s’agir d’une surcharge de nouveaux stimuli. Connaissez les limites de votre chien et discutez avec votre vétérinaire de la façon d’adapter votre traitement en conséquence.

5. Puzzle Toys

chien brun gisant sur le sol avec un puzzle et des morsures de chien; le chien est un portugais Podengo moyen (enduit de fil), le puzzle est Dogworker de Nina Ottosson

(Crédit photo: Getty Images)

Les puzzles peuvent être un bon moyen de garder le cerveau de votre vieux chien actif et de travailler, ce qui peut éviter les effets du CCD. Ces jouets encouragent l’interaction, ce qui peut également donner à votre chien un défi physique mineur et garder le sang qui coule vers le cerveau.

Il s’agit d’un autre traitement qui vous oblige à connaître les limites de votre chien. S’ils s’inquiètent de la stimulation supplémentaire du nouveau jouet, vous voudrez peut-être chercher un traitement alternatif.

Cependant, pour de nombreux chiens atteints de démence, les jouets de puzzle fournissent un entraînement cérébral indispensable.

6. Gardez un environnement cohérent

Tout comme le respect d’une routine, un environnement cohérent peut aider les chiens atteints de démence à éviter de devenir confus et leur permettre de se réorienter.

Cela signifie que vous devez garder les meubles, les lits pour chiens, les bols à nourriture et à eau et tout le reste autour de la maison dans la même position. Ce n’est pas le meilleur moment pour envisager de redécorer.

Évitez l’encombrement et restez organisé. Ne laissez pas traîner de jouets et mettez vos vêtements dans le panier à linge.

Sachez également que les invités peuvent rendre votre chien confus et anxieux, car ils introduisent de nouveaux stimuli dans l’environnement de votre chien. Lorsque les invités viennent, soyez conscients des besoins de votre chien et réorganisez-vous après son départ.

7. Le jeu et l’entraînement doivent être courts et simples

Labrador noir plus âgé jouant avec un jouet à jeter en été

(Crédit photo: Getty Images)

Il y a un équilibre délicat quand il s’agit de jouer et de s’entraîner avec des chiens atteints de démence. Vous ne voulez pas les surcharger de stimulation, mais garder le cerveau actif est très important pour maintenir leur fonction cognitive et lutter contre l’avancement du CCD.

Les sessions de jeu doivent être interactives et assez courtes. Vous voudrez garder votre chien engagé sans trop le stresser, ce qui signifie connaître les préférences de votre chien.

Le travail du nez est un autre excellent moyen de garder le cerveau actif qui ne devrait pas provoquer d’anxiété. On peut en dire autant des séances de formation. Enseigner à un vieux chien de nouveaux trucs est un excellent moyen de garder le cerveau actif, mais soyez conscient des limites.

Ne vous sentez pas frustré si votre aîné ne se comporte pas comme avant et s’il montre des signes d’anxiété, choisissez une autre activité. Votre vétérinaire ou un comportementaliste vétérinaire peut vous donner quelques conseils sur la façon d’aborder ces activités.

8. Les promenades sont toujours importantes

Les promenades sont bénéfiques pour les chiens à tout âge, mais elles sont particulièrement importantes pour les chiens qui souffrent de démence, à condition qu’elles soient courtes et vives.

Une promenade est une bonne occasion d’introduire doucement une légère stimulation au cerveau sous forme d’odeurs, de vues et de sons intéressants. Laissez votre chien renifler un peu et essayez d’éviter de tirer sur la laisse pour le presser. Cela aidera à garder leur esprit actif.

L’activité physique leur sera également bénéfique. Une courte marche rapide fait circuler le sang, ce qui peut augmenter l’oxygène et le glucose dans le cerveau. Assurez-vous simplement que la marche n’est pas trop longue et intense, sinon les muscles commenceront à absorber une grande partie de l’oxygène dont le cerveau a besoin.

De quelles autres façons aidez-vous à combattre les effets de la démence chez votre chien? Quel type de traitement votre vétérinaire a-t-il recommandé? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *