Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation sur les résultats de LNTH.OQ 30-Jul-20 12:00 pm GMT


North Billerica 31 juil.2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Lantheus Holdings Inc Jeudi 30 juillet 2020 à 12 h 00 GMT

Lantheus Holdings, Inc. – Directeur principal de l’IR

Lantheus Holdings, Inc. – PDG, président et directeur

* Robert J. Marshall

Lantheus Holdings, Inc. – Directeur financier et trésorier

CJS Securities, Inc. – Analyste de recherche principal

Jefferies LLC, Division de la recherche – MD, Recherche sur les actions et analyste principal de la recherche sur les actions

Bonjour mesdames et messieurs. Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre 2020 de Lantheus Holdings. Ceci est votre opérateur pour l’appel d’aujourd’hui.

Cet appel est enregistré à des fins de rediffusion. Une rediffusion de la webémission audio sera disponible dans la section Investisseurs du site Web de la société environ deux heures après la fin de l’appel et sera archivée pendant 30 jours.

Je vais maintenant céder la parole à votre hôte aujourd’hui, M. Mark Kinarney, directeur principal des relations avec les investisseurs. Marque?

Mark Richard Kinarney, Lantheus Holdings, Inc. – Directeur principal de l’IR [2]

Merci et bonjour. Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre 2020 de Lantheus Holdings. Je suis accompagné aujourd’hui de notre présidente et chef de la direction, Mary Anne Heino; et notre directeur financier, Bob Marshall.

Ce matin, nous avons publié un communiqué de presse qui a été fourni à la Securities and Exchange Commission sous le formulaire 8-K faisant état de nos résultats du deuxième trimestre 2020. Vous pouvez trouver le communiqué dans la section Investisseurs de notre site Web à lantheus.com.

Avant de commencer, je tiens à vous rappeler que nos commentaires au cours de cet appel comprendront des déclarations prospectives. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux indiqués par les déclarations prospectives en raison de divers risques et incertitudes.

En particulier, il existe une incertitude importante quant à la durée et à l’impact envisagé de la pandémie du COVID-19. Cela signifie que les résultats peuvent changer à tout moment et que l’impact envisagé du COVID-19 sur les résultats commerciaux et les perspectives de l’entreprise est une meilleure estimation basée sur les informations disponibles à la date d’aujourd’hui. Veuillez noter que nous n’assumons aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si la loi applicable l’exige, même si les résultats réels ou les attentes futures changent sensiblement. Veuillez consulter nos documents déposés auprès de la SEC pour une analyse détaillée de ces risques et incertitudes.

En outre, les discussions au cours de cet appel incluront certaines mesures financières non conformes aux PCGR. Le rapprochement de ces mesures avec les mesures financières PCGR les plus directement comparables est également inclus dans la section Investisseurs de notre site Web.

Sur ce, je vais maintenant passer l’appel à Mary Anne. Mary Anne?

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – PDG, présidente et directrice [3]

Merci, Mark, et bonjour à tous. J’espère que cela mettra chacun de vous et vos familles en sécurité et en bonne santé lorsque vous écouterez cet appel.

Alors que nous continuons à naviguer à travers la pandémie du COVID-19, la santé et la sécurité de nos employés, patients et autres partenaires du milieu de la santé restent notre priorité absolue. Nous avons mis en place des protocoles de sécurité stricts sur nos sites et avons été vigilants dans la surveillance de ces protocoles, ainsi que des informations émergentes sur la prévention de la transmission de virus.

Depuis le début de la pandémie, nous gérons efficacement nos opérations commerciales. Nos travailleurs essentiels sont restés sur le campus alors que nous fabriquions et expédions continuellement nos produits à nos clients. Nos autres employés continuent de travailler à distance et nous avons mis en place un plan de retour au travail qui garantit le retour sûr et réfléchi de nos employés sur nos différents campus.

Nous sommes heureux d’entamer notre prochain chapitre chez Lantheus avec la clôture de l’acquisition de Progenics. Au début de ce processus, nous n’imaginions pas que notre intégration serait virtuelle, mais j’ai été tellement impressionné par le dévouement à cet effort des membres de l’équipe de Lantheus et de Progenics. Depuis le début, mon engagement a été de veiller à ce que le nouveau Lantheus représente la force complémentaire des deux entreprises dans le but d’être une organisation de premier ordre sur les marchés que nous servons. Cet objectif n’a pas changé et nous croyons que nos jalons et nos plans stratégiques permettront de concrétiser cette vision.

À court terme, les jalons comprennent l’accélération de la notoriété des produits et de la demande des patients pour AZEDRA, ainsi que la mise en place d’une fabrication supplémentaire pour garantir que nous pouvons répondre à la demande; la soumission PyL NDA; et des opportunités dans notre franchise microbulles.

Nous pensons que nos capacités et nos portefeuilles se complètent et nous assurerons de servir nos marchés cibles de diagnostics de précision, de produits radiopharmaceutiques oncologiques et d’offres spécialisées en intelligence artificielle ou en IA, en analytique et en services pharmaceutiques. Maintenant que nous sommes allés au-delà de l’accord proche de l’intégration, nous sommes ravis de tirer parti des opportunités de création de valeur.

Le secteur des sciences de la vie continue d’évoluer avec l’utilisation d’isotopes dans les deux

(difficulté technique)

et les applications de diagnostic, et nous entendons être une entreprise leader dans ce domaine émergent. Plus important encore, avec la réalisation de cette acquisition, nous croyons que nous sommes bien placés pour servir la communauté de la santé avec un objectif plus important – le mariage du diagnostic et du traitement. Notre objectif est de jouer un rôle de chef de file dans ce paysage en développement des radio-isotopes thérapeutiques et des diagnostics compagnons, ainsi que des services d’analyse et de l’industrie pharmaceutique liés aux radio-isotopes. Nous croyons que le principe théranostique représenté par des diagnostics compagnons associés à des thérapies améliore la gestion et les résultats des patients, et constituera une offre appréciée pour les médecins, les patients et les payeurs.

Je vais maintenant discuter des tendances commerciales dans notre portefeuille commercialisé avant de discuter de notre pipeline. Début avril, nous avons annoncé qu’en raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, nous avons reconnu une baisse de la demande pour nos produits, à partir de la seconde moitié du mois de mars, les hôpitaux limitant l’accès pour limiter la propagation de l’infection et se concentrant sur le traitement des patients infectés par le COVID-19 au lieu de procédures électives généralement pratiquées en ambulatoire. À l’époque, nous avions correctement anticipé que l’impact de la pandémie de COVID-19 sur notre activité au deuxième trimestre serait plus important que celui observé dans la dernière partie du premier trimestre. Par conséquent, nous avons suspendu nos prévisions et annoncé un certain nombre de mesures de réduction des coûts destinées à atténuer l’impact économique sur nos activités.

Au fil du deuxième trimestre, nous avons connu une reprise régulière de nos activités. Ce rétablissement a été le plus façonné par les tendances régionales de la maladie, qui ont eu un impact sur le rétablissement de l’accès aux hôpitaux et la volonté des patients d’entrer dans les hôpitaux pour des services ambulatoires. Il convient toutefois de noter la tendance à l’utilisation accrue de l’échographie, y compris l’utilisation de DEFINITY, en milieu hospitalier pendant cette période. Des commentaires anecdotiques suggèrent que la modalité de diagnostic par ultrasons peut avoir été choisie pour les procédures de diagnostic applicables en raison de la commodité et de la sécurité de faire effectuer la procédure de diagnostic au chevet du patient plutôt que de la nécessité de transporter des patients potentiellement infectieux et très malades dans les hôpitaux vers des zones stationnaires. l’équipement de diagnostic est localisé.

Bien que notre équipe de vente ait travaillé à distance pendant cette période, nous avons régulièrement engagé nos clients et fourni des informations et des formations supplémentaires via des programmes virtuels. Selon nous, la force relative des ventes de DEFINITY au cours de cette période a été motivée par cette utilisation accrue des ultrasons et, le cas échéant, par l’utilisation d’un agent améliorant les ultrasons tel que DEFINITY.

Nos produits commercialisés ont montré des tendances saines en 2020 avant le début de la pandémie. DEFINITY a livré un bon début d’année pour notre franchise de microbulles. Parce que nous vendons nos produits directement aux hôpitaux, nous avons accès aux données de vente des clients individuels. Par conséquent, tout au long de la pandémie, nous avons eu une visibilité directe sur l’utilisation de DEFINITY au niveau hospitalier. Ces données nous donnent un meilleur aperçu du retour des procédures de diagnostic liées à DEFINITY que ne le fait la métrique plus large des procédures électives couramment citée dans les analyses de marché pendant la pandémie. Avoir cet aperçu a été un grand avantage pour notre planification commerciale normalement, et encore plus dans l’environnement actuel.

Je pense qu’il est également intéressant de dire que nous n’avons pas mis de congé à aucun de nos employés de DEFINITY ou de terrain nucléaire à aucun moment de la pandémie, pour nous assurer qu’ils étaient disponibles pour aider nos clients à comprendre l’utilisation sûre de nos produits à l’hôpital et autres réglages. À ce titre, nous avons été en contact régulier avec nos clients et avons pu évaluer en permanence leurs besoins. Ces informations ont également guidé notre préparation alors que les hôpitaux reviennent à offrir des services supplémentaires en milieu hospitalier et ambulatoire qui avaient été interrompus pendant la période la plus aiguë de la pandémie dans certaines régions. Alors qu’avant l’achèvement de notre fusion avec Progenics, les employés sur le terrain d’AZEDRA avaient été mis à pied, nous avons réintégré ces employés et leurs activités liées aux clients dès que la fusion a été réalisée. Nous nous engageons à soutenir les patients, les médecins et nos autres intervenants en soins de santé avec leurs besoins alors que nous luttons collectivement contre la pandémie à laquelle nous sommes confrontés.

En ce qui concerne les autres développements de nos activités, lors de notre appel aux résultats du premier trimestre, j’ai annoncé que nous avions déposé une demande de licence d’importation de médicament en Chine auprès de la National Medical Products Administration, ou NMPA, pour l’indication d’échocardiographie DEFINITY. Je suis heureux d’annoncer que notre demande a été acceptée par la NMPA et qu’elle est actuellement en cours d’examen. Nous pensons qu’il s’agit d’une étape importante dans nos efforts de commercialisation de DEFINITY en Chine.

En ce qui concerne le statut d’un déposant potentiel de génériques sur le marché américain auprès de DEFINITY, à ce jour, nous n’avons pas reçu d’avis de demande d’ANDA. Comme je l’ai déjà noté, nous restons confiants dans nos projets de défense de la propriété intellectuelle DEFINITY et pensons que nous avons des perspectives de croissance continue pour notre franchise de microbulles.

Notre activité TechneLite a également relativement bien performé au cours du trimestre. Nous avons pu recevoir de l’approvisionnement en moly de nos fournisseurs malgré les complications liées à la logistique des compagnies aériennes liées à la pandémie, notamment au début du deuxième trimestre. Ces défis exigeaient de la flexibilité dans nos calendriers de fabrication, l’une de nos compétences clés chez Lantheus. Nos équipes de fabrication et de logistique ont fait un travail fantastique pour s’assurer que les clients ont un impact minimal.

En ce qui concerne AZEDRA, je tiens à noter que notre intention, depuis que nous avons annoncé l’acquisition de Progenics pour la première fois, d’entreprendre une évaluation de la structure de terrain face aux parties prenantes afin d’optimiser la génération de la demande et le transfert des patients. Alors que les efforts de création de demande sur le terrain de Progenics ont été interrompus, comme je l’ai déjà noté, nous avons réintégré ces employés le jour 1 de la société nouvellement fusionnée. Au fur et à mesure que ces équipes commerciales et médicales sur le terrain se réengageront avec ces clients, nous mettrons en œuvre certaines stratégies pour traiter notre empreinte commerciale et médicale au cours des prochains trimestres. Nous pensons qu’il existe une opportunité de marché pour le seul traitement approuvé par la FDA pour le phéochromocytome et le paragangliome, ou PPGL, et nous nous engageons à faire en sorte que les patients et les autres parties prenantes liées aux patients connaissent et aient accès à cet important traitement.

Passons à notre pipeline. Notre fusion Progenics étant terminée, nous avons ajouté deux nouveaux produits candidats, PyL et 1095, nos agents diagnostiques et thérapeutiques du cancer de la prostate, comme nos opportunités à plus proche terme dans notre propre pipeline interne. Aujourd’hui, je vais discuter de PyL et de nos progrès vers la soumission de NDA.

PyL est un agent d’imagerie TEP ciblé par PSMA qui permet aux cliniciens de visualiser les métastases osseuses et des tissus mous chez les patients atteints d’un cancer de la prostate localement avancé, récidivant et / ou métastatique. Les résultats positifs de notre essai clinique pivot de phase 3 CONDOR chez des hommes atteints d’un cancer biochimique récurrent de la prostate ont été récemment présentés lors de deux réunions importantes – l’American Society of Clinical Oncology, ou ASCO, ainsi que la Society of Nuclear Medicine and Molecular Imaging, ou SNMMI.

Le critère d’évaluation principal de l’essai CONDOR a mesuré les performances diagnostiques de PyL chez les hommes présentant une récidive biochimique du cancer de la prostate et une imagerie de base non informative basée sur des modalités conventionnelles. Surtout, dans (inaudible) présenté pour le critère d’évaluation principal dans l’essai CONDOR, les données ont également été présentées pour un critère d’évaluation secondaire clé, l’intention du médecin de modifier le plan de gestion de la maladie pour les patients. Dans l’essai CONDOR, les médecins ont indiqué qu’ils modifieraient le plan de gestion de la maladie chez 63,9% des patients sur la base des résultats d’imagerie PyL. Ces données, qui ont été présentées à la fois à l’ASCO et au SNMMI, mettent en évidence le potentiel de PyL à détecter le cancer de la prostate de manière non invasive et fiable, et elles informent mieux les médecins lors de la planification du traitement, dans le but ultime d’améliorer la gestion de la maladie dans l’un des domaines les plus répandus et en croissance. formes de cancer aux États-Unis chez les hommes.

Notre équipe PyL a travaillé avec diligence sur la NDA avec la FDA. Nous avons été informés début juillet d’un problème potentiel lié à l’équipement, qui pourrait avoir un impact sur la production du produit pharmaceutique PyL dans les usines de fabrication de PET de notre partenaire de distribution, ou PMF. Ce problème est lié aux pompes de l’équipement de fabrication et n’est lié à aucune des données de l’essai clinique. Nous avons évalué et résolvons déjà le problème potentiel et pensons que cette correction déplace la date cible de dépôt de notre NDA au plus tard au milieu du quatrième trimestre. Le dépôt de la NDA reste une priorité absolue, et nous évaluons continuellement notre calendrier pour des gains d’efficacité qui peuvent accélérer le temps de dépôt. Simultanément, nous construisons l’équipe qui soutiendra le lancement de PyL.

Passons maintenant à Flurpiridaz F 18, notre nouvel agent d’imagerie cardiaque TEP. Notre partenaire de développement et de commercialisation, GE Healthcare, nous a informés que le deuxième essai de phase III se poursuit. Cependant, le recrutement de nouveaux patients a été retardé en raison de l’impact de la pandémie. GE Healthcare a l’intention de reprendre les inscriptions au cours de ce trimestre et prévoit d’achever l’inscription d’ici la mi-2021 et, sous réserve de l’approbation réglementaire, de commencer la commercialisation au début de 2023.

Sur ce, je vais conclure ma mise à jour sur les principaux programmes commerciaux et stratégiques et céder la parole à Bob. Bob?

————————————————– ——————————

Robert J. Marshall, Lantheus Holdings, Inc. – Directeur financier et trésorier [4]

————————————————– ——————————

Merci, Mary Anne, et bonjour à tous. Sauf indication contraire, je présenterai les faits saillants des états financiers du deuxième trimestre, en me concentrant sur les résultats ajustés.

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre s’est élevé à 66 millions de dollars, soit une baisse de 23% par rapport au trimestre de l’année précédente. Le chiffre d’affaires au cours du trimestre a démontré une nette progression de la reprise alors que les États et les localités traversaient les phases initiales de réouverture économique avec des variations entre les zones géographiques. En avril, les revenus de la société ont diminué de 44,3% par rapport à l’année précédente; cependant, en juin, ils n’étaient en baisse que de 2,8% sur une base similaire, ce qui n’inclut pas la contribution de Progenics. Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre comprend 11 jours de contribution du portefeuille Progenics, ajoutant 1,2% de croissance des ventes à nos résultats consolidés trimestriels d’une année à l’autre.

Les ventes de DEFINITY au deuxième trimestre ont été de 40,4 millions de dollars, ou 26,1% de moins que le trimestre de l’année précédente. Notamment, DEFINITY a augmenté de 5,4% en juin par rapport au mois de l’année précédente, contrairement à la baisse de 55,6% enregistrée en avril sur une base similaire.

Le chiffre d’affaires de TechneLite s’est élevé à 18,9 millions de dollars, en baisse de 6% par rapport au trimestre de l’année précédente. Semblable à l’amélioration séquentielle de DEFINITY tout au long du trimestre, TechneLite a progressé de 2,7% en juin par rapport au même mois l’année précédente. Les autres activités nucléaires combinées à la contribution des actifs de Progenics ont diminué de 32,6% à 10,3 millions de dollars, principalement en raison de l’impact continu des problèmes liés au COVID-19 sur le xénon. Les remises et allocations ont totalisé 3,5 millions de dollars.

La marge bénéficiaire brute pour le deuxième trimestre était de 41,7%, une baisse de 1140 points de base par rapport au deuxième trimestre 2019 sur une base similaire. La diminution est due à plusieurs facteurs liés au COVID-19, y compris un changement dans le mix de produits avec la contribution accrue de TechneLite aux ventes totales par rapport à la période précédente. Nous avons également enregistré des dépenses de chaîne d’approvisionnement plus élevées au cours du trimestre en raison des achats de volumes de moly excessifs pour répondre à la demande des clients et des coûts logistiques plus élevés. Enfin, nous avons encouru des coûts de main-d’œuvre plus élevés en pourcentage du chiffre d’affaires au cours du trimestre en raison d’une décision consciente de ne pas licencier des employés pour soutenir la continuité à long terme dans ce qui est un environnement de fabrication complexe. Nous prévoyons toutefois que les niveaux de marge brute reviendront lorsque les revenus des produits connexes reviendront aux taux historiques, entre autres facteurs.

Les charges d’exploitation ont été de 168 points de base favorables à l’année précédente à 29,7% du chiffre d’affaires net, principalement grâce à la réalisation de nos objectifs de réduction des dépenses trimestrielles au cours du trimestre, compensées en partie par l’inclusion des charges d’exploitation de Progenics après la clôture des 11 derniers jours. du quartier. Pour rappel, nous avons réduit les salaires et les heures de travail de tous les membres de l’équipe, mis en place un gel de l’embauche sur les ajouts prévus et réalisé une réduction des dépenses promotionnelles, des frais de déplacement et de divertissement, entre autres initiatives. Le bénéfice d’exploitation pour le trimestre s’est établi à 7,9 millions de dollars, soit une baisse de 57,4% par rapport à la même période l’année précédente.

Les ajustements du trimestre ont totalisé 13,5 millions de dollars avant impôts. De ce montant, 3,4 millions de dollars sont associés à des actions autres qu’en espèces et à des régimes incitatifs, ainsi que 0,5 million de dollars liés à notre récente modification de la facilité de crédit. Également au cours du trimestre, nous avons enregistré 8,7 millions de dollars de dépenses, qui étaient conditionnelles à la clôture de notre acquisition de Progenics, ainsi que les efforts de pré-intégration de Lantheus avant la clôture. Le solde concerne l’amortissement incorporel acquis.

Notre taux d’imposition effectif était de 33,1% au cours du trimestre. Le bénéfice net déclaré qui en a résulté pour le deuxième trimestre était une perte de 7 millions de dollars et un bénéfice de 4,5 millions de dollars sur une base ajustée, soit une diminution de 58,3%. Le bénéfice par action de base et entièrement dilué selon les PCGR correspond à une perte de 0,16 USD et à un bénéfice de 0,10 USD sur une base ajustée, une diminution de 61,3% par rapport à l’année précédente.

Passons maintenant aux flux de trésorerie. Les flux de trésorerie liés à l’exploitation du deuxième trimestre représentaient une utilisation de 2,2 millions de dollars, comparativement à des entrées de trésorerie de 21,1 millions de dollars au deuxième trimestre de 2019. Les dépenses en immobilisations ont totalisé 2,3 millions de dollars, en baisse par rapport au trimestre de l’exercice précédent. Les flux de trésorerie disponibles, que nous définissons comme les flux de trésorerie liés à l’exploitation moins les dépenses en immobilisations, représentaient une utilisation de 4,4 millions de dollars, soit une diminution de 22 millions de dollars par rapport à la période de l’exercice précédent. Nos flux de trésorerie trimestriels comprenaient plusieurs dépenses ponctuelles associées à la clôture de la transaction Progenics, ainsi qu’une modeste constitution de stocks au cours du trimestre. La trésorerie et les équivalents de trésorerie s’élèvent maintenant à 90,3 millions de dollars.

De plus, pour maintenir la liquidité, nous avons choisi de laisser le prêt sans recours lié à RELISTOR en cours au cours du second semestre de 2020. Cela dit, nous sommes à l’aise avec notre solide position de liquidité, tout en continuant à avoir accès à nos 200 millions de dollars. revolver.

Comme vous le savez, nous avons retiré nos prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfice ajusté par action pour l’année 2020 plus tôt cette année. Cette action a été précipitée par l’impact significatif sur nos activités en raison directement des actions des patients et des hôpitaux associées aux ordonnances et aux avis de séjour à domicile à travers les États-Unis en réponse à la pandémie de COVID-19. Nous avons continué de surveiller de près les commandes des clients et les tendances des commandes, en examinant les points de données régionaux et nationaux pour éclairer nos analyses de sensibilité internes et prospectives, et bien que les récentes tendances des revenus aient été encourageantes, il reste une incertitude suffisante sur le marché pour justifier le maintien. pause sur la fourniture de conseils formels.

Cela dit, comme prévu et détaillé dans nos précédents – dans nos dépôts publics, l’acquisition de Progenics aura un impact déprimant significatif sur nos finances existantes au cours des 12 prochains mois, car nous intégrons, investissons et capturons des synergies pour stimuler et créer de la valeur pour actionnaires. Ces investissements serviront à créer nos éléments de base pour une croissance des ventes améliorée et durable, une diversité de produits et une amélioration des marges.

Pour le second semestre 2020, je peux proposer plusieurs étapes d’intégration et de dépenses. À ce jour, l’entreprise a réalisé plus de 900 tâches dans le cadre de notre planification d’intégration et de notre plan d’exécution du premier jour. De plus, nous avons cartographié 90 objectifs d’intégration tactique et stratégique à atteindre au cours du reste de 2020.

Nous avons profité du temps écoulé entre l’accord et le rapprochement des objectifs d’intégration. Par exemple, nous avons déjà intégré la force de vente dans nombre de nos processus et systèmes, tels que salesforce.com, ainsi que dans un processus de passation de marchés unifié. De plus, nous avons migré l’activité Progenics sur la plate-forme Lantheus T&E, ainsi que notre système ERP, qui prend en charge la fabrication, la chaîne d’approvisionnement, la commande à encaisser, l’approvisionnement à payer et les rapports financiers, qui sera mis en service le 1er juillet.

D’un point de vue financier, nous visons la capture de 4,6 millions de dollars de synergies au cours du second semestre de 2020. Ces économies de dépenses seront en grande partie dans les centres de coûts G&A alors que nous travaillons à réaliser les 20 millions de dollars d’économies initialement ciblées. De plus, à des fins de modélisation, nous prévoyons de réutiliser les dépenses d’investissement dans la relance d’AZEDRA, comme l’a noté Mary Anne, ainsi que de commencer la préparation du lancement commercial de PyL. La R&D nécessitera également des investissements supplémentaires à l’appui du dépôt PyL NDA, y compris des frais de soumission uniques, ainsi que les dépenses nécessaires pour garantir que nos partenariats de fabrication PMF sont préparés, approuvés et prêts à atteindre nos prévisions de revenus PyL.

Par conséquent, lorsque vous modélisez la seconde moitié des dépenses d’exploitation attribuables au portefeuille de Progenics, déduction faite des synergies, les frais généraux et administratifs et la R&D ensemble seront approximativement équivalents au taux d’exécution des dépenses du premier trimestre de Progenics, extrapolé. Au premier trimestre, les dépenses de Progenics pour ces deux catégories ont totalisé environ 21 millions de dollars. En d’autres termes, nous reproduisons efficacement le taux d’exécution des dépenses d’exploitation de Progenics, mais grâce aux synergies et à la réaffectation des dépenses, nous sommes en mesure d’investir un montant plus important à court terme pour générer de la valeur à long terme.

Deux derniers points de modélisation. La marge brute au deuxième semestre de l’année devrait s’améliorer par rapport à notre résultat du deuxième trimestre, mais devrait le faire progressivement et ne pas atteindre plus que les niveaux historiques, comme je l’ai déjà noté, jusqu’à ce que nous voyions les impacts du COVID-19 s’atténuer. Deuxièmement, lors du calcul du BPA, le nombre d’actions variera tout au long de l’année. Au cours de chaque trimestre du second semestre, les actions en circulation diluées moyennes pondérées s’élèveront à environ 67 millions d’actions et à un peu plus de 54 millions sur une base annuelle complète, également entièrement diluées.

Notre objectif demeure d’accélérer la croissance des revenus et de réaliser notre objectif d’accroissement, d’accélérer les revenus et d’améliorer les marges à long terme et les investissements à court terme nécessaires aux flux de trésorerie. Les synergies de taux d’exécution se manifesteront plus clairement une fois que nous aurons traversé la période initiale de 12 mois en tant qu’entreprise combinée. À partir de là, nous prévoyons une amélioration rapide de notre performance financière à mesure que nous réalisons les avantages de la fusion.

Sur ce, permettez-moi de ramener l’appel à Mary Anne.

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – PDG, présidente et directrice [5]

————————————————– ——————————

Merci, Bob. En terminant, j’aimerais remercier tous les employés de Lantheus, actuels et nouveaux, pour leur engagement envers les patients et nos clients. Nous avons été en opération continue de livraison des produits diagnostiques et thérapeutiques nécessaires à la communauté des soins de santé et nous l’avons fait avec un engagement de qualité et de service qui définit notre entreprise. Cela est vrai à la fois pour les travailleurs essentiels qui se rendent quotidiennement sur nos sites de fabrication et de distribution, ainsi que pour ceux qui travaillent avec diligence à domicile alors que nous faisons notre part pour servir les patients et lutter contre ce virus. J’ai la chance, dans ma position, d’avoir un groupe d’employés aussi dévoué, et je tiens à reconnaître que, collectivement, vous continuez à incarner le meilleur des valeurs de notre entreprise.

Avant de passer aux questions, j’aimerais également discuter des changements apportés à notre conseil d’administration à la suite de la conclusion de la transaction. Ken Pucel et Dr. Derace Schaffer ont démissionné de leurs sièges au conseil d’administration de Lantheus et nous avons ajouté Dr. Gerard Ber et Heinz Mausli, membres de l’ancien conseil d’administration de Progenics, à notre conseil d’administration reconstitué. Je suis personnellement reconnaissant à Ken et Derace pour leur contribution au conseil d’administration de Lantheus et leur soutien à mon rôle. Je souhaite la bienvenue à Heinz et Gerard au conseil d’administration et je suis tellement excité par l’avenir que nous allons créer avec cette société nouvellement fusionnée.

Sur ce, Bob et moi sommes maintenant prêts à répondre à vos questions.

=================================================== ===============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Instructions pour l’opérateur)

La première question vient de la lignée de Raj Denhoy de Jefferies.

————————————————– ——————————

Rajbir Singh Denhoy, Jefferies LLC, Division de la recherche – MD, Recherche sur les actions et analyste principal de la recherche sur les actions [2]

————————————————– ——————————

Peut-être pourrais-je simplement – peut-être pourrais-je commencer un peu avec les données ou les détails que vous avez fournis sur le taux mensuel des revenus. Et donc, un beau rebond à l’approche de juin, tous deux positifs pour DEFINITY et TechneLite. Je sais donc que vous ne donnez pas de conseils pour la seconde moitié, mais je suis curieuse de savoir si vous pensez que les taux de croissance positifs que vous avez observés au mois de juin devraient être considérés comme durables à l’approche de la seconde moitié de l’année.

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – PDG, présidente et directrice [3]

————————————————– ——————————

Raj, bien sûr, tous les commentaires que nous faisons supposent de ne pas voir une forte résurgence du virus ou la nécessité de revenir au type de positions de verrouillage dans lesquelles la plupart des communautés se trouvaient, au premier semestre de l’année. Cela dit, nous nous attendons à voir un rebond et une reprise continus de l’utilisation de nos produits et – à une exception près, et je le noterai maintenant.

Comme Bob l’a mentionné dans d’autres revenus, le facteur contributif négatif le plus important était la perte de revenus avec Xenon. Et cela est lié à la façon dont la procédure de diagnostic de la modalité Xenon est réellement menée. Ces études comportent généralement deux parties, une ventilation, un scan – une ventilation, puis un scan de perfusion des poumons d’un patient, cherchant plusieurs fois à voir s’il y a des emboles dans les poumons. Il y a une forte hésitation pour toute procédure de type ventilation sur le marché actuel simplement en raison du risque de contamination pour les autres travailleurs de la santé dans la chambre ou pour les patients qui pourraient ensuite entrer dans les chambres par la suite. Ainsi, dans l’ensemble, tout type de procédures liées à la ventilation a été supprimé à ce stade, jusqu’à ce que nous trouvions comment les utiliser en toute sécurité et de manière fiable chez les patients, quel que soit leur type de statut infectieux. Nous ne prévoyons donc pas, à court terme, une reprise des revenus du xénon, mais nous le faisons pour nos autres produits.

————————————————– ——————————

Rajbir Singh Denhoy, Jefferies LLC, Division de la recherche – MD, Recherche sur les actions et analyste principal de la recherche sur les actions [4]

————————————————– ——————————

Utile. Et peut-être un pour Bob – je sais que vous avez donné des détails sur les dépenses et votre capacité à réaliser des synergies avec Progenics; Je suppose que vous avez mentionné 21 millions de dollars de dépenses qu’ils avaient au cours du premier trimestre de dépenses d’exploitation. Nous devrions simplement supposer que cela continue, étant donné que vous allez réinvestir vos économies? Et je suppose que la question est de savoir quand nous pourrions commencer à voir certaines de ces dépenses commencer à baisser, quand vous pourriez commencer à montrer ces synergies sur le P&L plutôt que de les réinvestir?

————————————————– ——————————

Robert J. Marshall, Lantheus Holdings, Inc. – Directeur financier et trésorier [5]

————————————————– ——————————

Eh bien, Raj, je veux dire, je pense que cela aura à voir avec la construction de l’infrastructure commerciale autour de PyL et bien sûr la montée en puissance, donc la relance d’AZEDRA, si vous voulez. Avec ces deux choses, je veux dire, une fois qu’elles sont en place, c’est là que vous commenceriez à voir l’effet de levier revenir au P&L. Mais cela va au-delà des économies de synergie. Nous avons des chemins très clairs pour ce qui est de ce à quoi ressemblent ces objectifs de synergie et comment et quand nous pourrons les saisir.

L’autre chose qu’il convient de noter est que si vous regardez les dépenses d’exploitation du côté Lantheus, ce n’était pas seulement – il ne s’agissait pas seulement de trouver des synergies au sein de l’entreprise fusionnée, mais les économies de taux d’exécution que nous avons réalisées. dans le P&L, vous voyez que sur une base en dollars absolus, j’ai dit 168 points de base de favorabilité. Mais cela se traduit par une réduction de 7,3 millions de dollars, des économies réelles en dollars qui ont été placées dans le compte de résultat au deuxième trimestre. Et cela inclut les dépenses d’exploitation de Progenics – pour ces 11 jours.

Ainsi, lorsque vous commencez à réfléchir à la manifestation des économies à l’avenir, j’ai noté qu’il faudrait 12 mois avant que vous ne commenciez vraiment à le voir. C’est en partie parce que nous avons une partie des investissements à court terme, mais aussi le calendrier de la façon dont nous allons capturer des synergies supplémentaires, puis lorsque nous donnerons nos orientations pour 2021, en supposant que les choses sont un peu plus normales, je pense que vous être en mesure de le voir à ce stade.

————————————————– ——————————

Rajbir Singh Denhoy, Jefferies LLC, Division de la recherche – MD, Recherche sur les actions et analyste principal de la recherche sur les actions [6]

————————————————– ——————————

Cela est utile. Et puis peut-être juste une dernière, Mary Anne, sur PyL. Vous avez noté le léger retard donné, je suppose, au problème de la fabrication. Quelque chose de plus à ce sujet? Est-ce que – ou vous avez mentionné qu’il avait été corrigé, mais y a-t-il un risque que les délais sur PyL s’écartent davantage sur cette base?

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – PDG, présidente et directrice [7]

————————————————– ——————————

Nous sommes convaincus que ce ne sera pas le cas, Raj, et je tiens à souligner encore une fois, c’est un problème lié à l’équipement. Et c’est chez nos partenaires de distribution, qui sont les usines de fabrication de PET, ou PMF, qui ont été incroyablement réactifs. Nous l’avons identifié, et très rapidement. Cela faisait partie d’une pompe utilisée dans le processus de synthèse, et nous avons pu remplacer les pompes, et nous avons déjà des données encourageantes sur ces pompes nouvellement remplacées, nous ne nous attendons donc pas à un retard plus que ce que j’ai déjà cité .

————————————————– ——————————

Opérateur [8]

————————————————– ——————————

(Instructions pour l’opérateur)

La question suivante vient de la lignée de Larry Solow de CJS Securities.

————————————————– ——————————

Lawrence Scott Solow, CJS Securities, Inc. – Analyste de recherche principal [9]

————————————————– ——————————

Rejoint avec quelques minutes de retard, alors excusez-vous si vous avez couvert cela. On dirait le PyL, vous venez en quelque sorte de discuter du retard modeste. Et AZEDRA, on dirait qu’il va commencer à re-ramper. Pouvez-vous discuter du reste de la gamme de produits Progenics? Évidemment, je connais RELISTOR, je n’en ai pas trop parlé, mais votre – le plus grand produit générateur de revenus actuellement pour Progenics. Quelle est la sorte de perspectives pour ce produit? Et puis en ce qui concerne leur – sur le pipeline, je suppose, l’autre produit du côté thérapeutique, du côté du PSMA, je suppose que ces essais sont encore retardés?

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – PDG, présidente et directrice [10]

————————————————– ——————————

Alors oui, permettez-moi de résumer cette question, car elle comportait plusieurs parties. I’ll talk to, first, the other products. You’re right; on an absolute basis, in standalone Progenics, the RELISTOR revenue stream, that is the royalty stream paid by Bausch Health care, is the largest revenue-creating item currently on the Progenics P&L. We don’t speak to it because we’re not controlling the commercialization of it, but as a product, it has remained steady in the marketplace. The patients who unfortunately need that product are not in any way pandemic-related, and they would continue to need the product on almost a chronic basis.

For the other products in the — that we inherited with the Progenics acquisition, the next-nearest-term one is 1095, which as you noted is a therapeutic, and it will be for the treatment of prostate cancer. That trial has been paused only for new patients entering. Any patients who were already in the trial will continue to receive trial doses. But just on a safety basis, and very consistent with what is happening across clinical trials in the U.S., we are not yet re-enrolling new patients.

I will say, from an AZEDRA perspective — you didn’t ask specifically about that, but I’ll note what we know for the first quarter. There were 11 therapeutic doses administered in Q2; nine of them were first doses for patients, two were second doses for patients, which usually comes about three months later, and to date in 2020 we have a total of 21 total doses already delivered, which is a significant ramp-up from what they had experienced in 2019. As you heard both Bob and I mention, our intent has been and remains to carefully look at what the field-based structure is, because we are confident that we can increase demand generation and patient pull-through, which both will contribute positively to sales for that product.

————————————————– ——————————

Lawrence Scott Solow, CJS Securities, Inc. – Senior Research Analyst [11]

————————————————– ——————————

D’accord! Super. And I realize that you’re not providing any updated guidance, and obviously understood why in this environment, but just from a global perspective, and I’m not sure if you touched on it in the beginning of the call, but I know when you first acquired or announced the acquisition of Progenics you sort of had timelines for accretion. And ex COVID, or if we assume COVID hopefully wanes over the next couple years, do you still sort of maintain your general expectations for accretion as we look out 24, 36 months?

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – CEO, President & Director [12]

————————————————– ——————————

I’ll say yes and let Bob give some more detail.

————————————————– ——————————

Robert J. Marshall, Lantheus Holdings, Inc. – CFO & Treasurer [13]

————————————————– ——————————

Yes, and yes. In fact, that was the point I tried to make on the — toward the end of my commentary, which is that we remain committed to our financial goals and targets. As everybody knows, there are public filings out there that assumed a January 1 start. So if you were to think in terms of dialing things forward in terms of a mid-2020 start, we’re now under way and we are starting to execute. Our integration management office has done a fantastic job of preparing the company, and each of the leaders within their own functions, to be poised to capture both synergies as well as productivity gains to be able to execute over the near term and then over the next months and years to keep us on track along those timelines that we had previously discussed. But just sort of — but don’t focus on the year, but focus on the months of ownership, and we’re still committed to those timelines.

————————————————– ——————————

Lawrence Scott Solow, CJS Securities, Inc. – Senior Research Analyst [14]

————————————————– ——————————

Je l’ai. And Mary Anne, I know you mentioned, with lack of, I guess, access to some echocardiograms, DEFINITY was being used a little more on the ultrasound modality. Is that something that, as you look out over the long term, could eventually be a benefit for DEFINITY? A different modality? I know obviously you’re trying to get into different modalities, so does that — does this — does that sort of fit that potentially?

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – CEO, President & Director [15]

————————————————– ——————————

I think it may, Larry, because I think the learning has been that in any situation, it may be safer and more convenient if you can bring diagnostic modalities to the patient rather than having to transport patients to those areas where stationary equipment are. And we have seen, and I may have talked about this before, but we’ve seen an increasing portability with ultrasound before this, where the ultrasound equipment is actually getting smaller, easier to use in a portable setting, and that in fact is part of the reason that we drove forward with our DEFINITY room temperature program, and we are committed to make sure that if ultrasound was going more portable, that DEFINITY could be more portable as well, and so having a room temperature formulation rather than one that requires refrigeration, we feel, kind of adds to that dynamic that we’re seeing in the marketplace.

————————————————– ——————————

Lawrence Scott Solow, CJS Securities, Inc. – Senior Research Analyst [16]

————————————————– ——————————

Okay, got you. And then just last question. I think in Q1, you had mentioned TechneLite; obviously procedures down materially April-May, and slowly coming back. But I think you had mentioned there were some inefficiencies, or the radiopharmacies actually had to use more moly or more TechneLite in their procedures, even though there were less procedures, so that somewhat offset the sale in the beginning of the quarter. Is that — did you see that sort of through the quarter?

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – CEO, President & Director [17]

————————————————– ——————————

We did, and as Bob and I both noted, these are really regional variations. And it really aligns very, very closely with the reopening of regions. And so with full reopening and kind of return of normal conduct within hospitals for in- and outpatient procedures, we would expect to see their channel partners, or the radiopharmacies, revert back at some point to their practice of having multiple deliveries to hospitals during the day instead of the one-time delivery that they adopted during the acute phase of the pandemic. But again, it’s such a regional kind of aspect that I can’t make a general statement about it.

————————————————– ——————————

Robert J. Marshall, Lantheus Holdings, Inc. – CFO & Treasurer [18]

————————————————– ——————————

Larry, if I could just add to that, too. When you look at TechneLite, it didn’t drop — that was what I was indicating about gross margin — to the extent that I noted for DEFINITY [as such]. And it was for the reasons that Mary Anne and yourself actually just articulated, but that same ramp, even though you might have seen a change in the way the delivery into the system was occurring throughout the period, it was still a ramp of recovery. I mean, it’s still landing at $18.9 million, which was a pretty good result given the circumstances of the quarter. But it still did follow that same sort of trajectory. But the DEFINITY recovery was a very — a steeper recovery, but TechneLite still did experience an upward trajectory throughout the quarter.

————————————————– ——————————

Opérateur [19]

————————————————– ——————————

(Instructions pour l’opérateur)

We show no further questions at this time. Ladies and gentlemen, thank you for participating in today’s conference. This concludes the program. You may disconnect, and have a wonderful day.

————————————————– ——————————

Mary Anne Heino, Lantheus Holdings, Inc. – CEO, President & Director [20]

————————————————– ——————————

Merci tout le monde. Restez en sécurité.